​​Mon assurance auto française me couvre-t-elle à l’étranger ?
​​Mon assurance auto française me couvre-t-elle à l’étranger ?

​​Mon assurance auto française me couvre-t-elle à l’étranger ?

Vous prévoyez de partir à l’étranger pour une durée plus ou moins importante, que ce soit pour des vacances ou bien pour des raisons professionnelles ; et vous souhaitez savoir si votre assurance automobile est valide dans ce cas ? Nous vous disons tout ce que vous devez savoir avant de partir.

 

Oui, selon la durée

 

Dans un pays appartenant à l’Union Européenne, il n’est pas nécessaire d’engager des démarches administratives afin de changer de plaque d’immatriculation, si vous y séjournez pour une durée inférieure à 6 mois. Vous pouvez effectivement garder votre plaque française et être couvert par votre compagnie d’assurance initiale.

 

Si votre séjour dure davantage de temps, de sorte que vous dépassez les 6 mois, il vous faudra probablement effectuer une demande de changement d’immatriculation aux autorités du pays en question ; puisque vous serez alors déclaré comme résident du pays d’accueil. Dans ce cas, il vous sera demandé de souscrire à une nouvelle assurance auto, et vous pourrez résilier la vôtre. N’hésitez pas à exposer la situation à votre assureur initial, il a peut-être des contacts à vous recommander à l’étranger.

Oui, selon le pays de destination

 

Les autorités peuvent constater que vous êtes bien en possession d’un contrat d’assurance auto en vous demandant de leur montrer votre attestation ainsi que votre certificat d’assurance, aussi appelé « carte verte ». Cette dernière contient des informations sur l’assuré et l’assureur, sert de présomption d’assurance, et indique la liste des pays où l’assurance est justement fonctionnelle. Ces documents sont nécessaires en cas d’accidents, peu importe le pays, mais ils ne sont pas nécessairement contrôlés aux frontières de l’Europe. Il est néanmoins conseillé de toujours garder sur soi une preuve de votre assurance « responsabilité civile ».

 

Sur cette carte verte, trois différentes catégories de pays sont listées :

 

  • Les pays qui sont mentionnés sur la carte. Au sein de ces 44 pays, dont la majorité en Europe, vous n’avez pas à être inquiété, votre assurance fonctionnera exactement comme en France. Vous n’aurez pas de frais supplémentaires à payer. Attention, certains pays sont exclus de cette catégorie, tels que les pays appartenant à la CEE ; la Norvège ; la Suisse ; la Croatie ou même l’Islande.
  • Les pays qui y sont barrés. Si le pays dans lequel vous vous rendez est rayé sur votre carte verte, cela vous laisse un choix : souscrire à un nouveau contrat, communément appelé « assurance frontière », et qui peut être délivré par votre compagnie d’assurance française, comme la mma.fr ; ou bien souscrire à une assurance directement sur place, une fois arrivé à la frontière. Toutefois, sachez que cette assurance est égale à la responsabilité civile ; elle ne comprend que les protections minimales légales. Il convient de rester extrêmement vigilant sur sa conduite.

·  Pays qui ne sont pas mentionnés sur la carte. Vous devrez donc souscrire à une nouvelle assurance automobile dans le pays où vous séjournez. Généralement, cette étape est réalisée à la douane.